• godestlise

Féminicide

Par Nelchael


Frappe moi plus fort, c'est une preuve d'amour que je te donne disait elle.

Souriante même après ses hématomes, elle faisait bonne figure devant la smala.

Frappe moi plus fort, car quand tu me donnes des coups tu me montres au moins de l'attention, j'en ai besoin pour exister ; c'est avec toi que je me suis mariée ; j'ai divorcé de ma liberté. Un pacte en silence masqué.

Comme les messages qui te sont envoyés dès le matin, jusqu'au dîner.

Frappe moi plus fort, mais épargne les, nos petits bouts.

C'est moi qui suis à damnée, ne l'oublie pas mon chère et tendre, dans ton regard je te vois me fusiller.

Je dois dire oui monsieur et oublier les amis que j'ai dû quitter, car tu me l'a suggéré, avec ta ceinture et des bouteilles en verre, délicatement jeté.

Frappe moi plus fort c'est tous ce que je mérite pour ma lâcheté, de prier à t'es côté.

Après tout c'est comme ça, que je me suis rappelé, la première raclé, pour t'avoir dit non, ensuite tu m'as violé, tu m'as susurrer que je t'appartenais, et que je te devais le respect.

C'est ce que j'ai fait, quand à coup de pied tu me l'a fait fermé une bonne fois pour toute, et je n'ai plus pu te supplier d'arrêter, mon dulcinée.

Lorsque tu m'as assassiné

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout