• godestlise

Flamme rouge

Par Nébuleuse.


Elle annihile le vortex, exempte les femmes des corvées.

Elle jaillit des danses du ventre des planètes osées.

Flamme Rouge ! Ô Flamme Rouge .

Elle tue comme elle fait naître et à travers les fenêtres de l'âme elle ose être, sans masque flasque et flaques d'or hypocrites.

Elle se bariole de coma éthérique, explose et s'arrose de Vin de Veines et de Matin aux haleines embrasées.

Elle arme le vide d'espoir et de décors diaprés par son Rouge criard de résistance. C'est le cri du Sang des Femmes et de celui de Dieu. C'est l'étoile qui chante dans les toiles ardentes de l'amour ou l'on peint la fusion entre le cosmos et la terre. C'est l'accouchement des estuaires de la naissance, hors d'une vulve qui donne la vie et la mort. C'est le cri des chamanes, des autochtones, le contraste du Jaune qui hurle de sa lumière extasiée. C'est le crépitement du Christ, des utopies en fil de soi-même devant la mystère musicale du mystique. C'est le tout et le rien qui ensemble abolissent le néant. C'est le cri de joie ou de rage de l'enfant devant sa sucette. C'est le cri de la Flamme Orange et Rouge qui fait pleurer le ventre de mon âme et danser de son Feu qui brûle en moi-même. C'est le cri d'une utopie Rouge et d'un simple poème qui n'est rien devant la splendeur chaotique de l'éternité semée par un souffle incompris mais qui ose être soi-même et ô grand jamais ne se renie. Car la poésie est Rouge car elle est ce qui pleure, hurle et chante dans mes veines tremblantes et le battement de mon cœur est une danse de rimes transcendantes qui me hantent du plus beau des cris.

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Saturne

Association Loi 1901 basée à Paris, oeuvrant à améliorer les conditions de vie des personnes souffrants de troubles psychiques et leur inclusion dans la société.