• godestlise

Kuklos

Dernière mise à jour : janv. 20

Glacée là, à l’éternel tu appartenais,

Dans cette robe, le soleil tu tutoyais.

Délaisse alors les cieux sans une avalanche,

Un beau jour tu glisses, sur la flambante hanche.


Te voilà sur ce flanc, calcaire, et agréable,

Pénible est la chute, sur ce ruisseau tu butes.

Aucune halte n’est permise, ici-bas lutte,

Un horizon sans rivage de tes semblables.


Tourbillon sillage, avec le champ des galets,

Dès lors s’accélère la valse bien rythmée

Entrainant dans cette chute d’eau animée,

La perle exilée, dans bras de mer Marshallais.


Comme la goutte, nous traversons sinueux,

Rompons le calme majestueux des montagnes,

Malgré les turbulences, l’océan est heureux,

Dans son infinie, la création nous gagne.

85 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout