• godestlise

La fée de la logique

Par BL.


La fée du logis,

Elle est toute jolie.

Différente pour chacun et sa chacune,

Et chacun doit en faire au temps.

Elle ne doit pas en faire « autant » !

Elle doit se décharger, purifier, oublier son passé

Jeter ce qui est inutile

Bouder le superflu,

Garder l’utile

Et le plus agréable : le plus important.

Elle sait de quoi je parle.

Du coup de sa canne, elle agite son cœur

Elle a son horloge intérieure

Elle cherche à se connecter aux objets de la maison,

Mais la fée du logis n’est pas seulement logique,

Elle y va à l’intuition.

C’est donc ça le secret des fées, la décoration ?

La fée du logis n’est jamais toute seule,

Elle peut appeler à l’aider, faire appel aux professionnelles

Celles dont c’est le métier, et elles apprendront ensemble,

Chacune, à s’entraider, pour entretenir son ménage

En plus, c’est un moment de partage

J’adore discuter avec les fées de ma maman,

Elles me manquent aussi, c’était comme mes nourrices

Quand j’étais enfant. Quand maman n’était pas là,

Elles faisaient le ménage,

Et maman la décoration.

La pause tisane, qu’est-ce que c’est bon !

Avec du rire et des larmes, on ne parle plus seule, on parle à deux !

On prend un mug, des herbes bien chaudes, bien apaisantes

Pleines de vertus, pour la détente,

Moins de verrues, en cas de mésentente.

On n’est jamais seule, il suffit d’appeler.

En général, on demande aux copines « hé oh, miaou, t’as pas une bonne copine de ménage ? »

Et pendant que Papa va travailler, maman aussi, avec sa copine intuition, elle disperse sa magie

Personne ne voit rien, ils sont gentils et ravis,

Parce qu’elle n’a rien dit, elle a semé ses astuces de copines,

Chacune fait le ménage à sa manière, changer la décoration

En fonction de ses émotions

On purifie sa maison,

On purifie son intérieur,

On met un parfum qui nous plaît,

Une musique qui nous convient, à l’instant T.

On se rappelle nos grands-mères, nos mamans

Il faut juste penser fort à elles, ces moments où elles nous faisaient plaisir

La mémoire affective, très chargée en énergie, fait couler la pression

Evite, la dépression

L’odeur de la cuisine faite-maison, les senteurs qui nous remplissent les narines

Être bien commence toujours par la première médecine

L’alimentation plaisir,

Plus besoin de lire les recettes, on les a déjà mangées, on les connaît par coeur.

Hier j’ai fait une compote pommes-bananes, au pif,

Avec amour ajouté.

J’ai pioché ce que j’avais dans le frigo,

Tout est frais, toutiébio.

D’habitude je calcule bien, mais j’ai été perturbée, j’ai oublié la compote,

Une légère caramélisation, et en mode automatique,

Je l’ai mise sur le balcon, avec le vent de la neige,

Je l’ai goûté, c’était parfait. Ce n’est jamais la même recette ;

Tout dépend de l’intention.

Rien n’est jamais mieux, que ce qui est fait-maison.

Des bonnes pratiques : nettoyer, les bons outils,

Les saveurs, avec parcimonie

En fonction de sa sensibilité,

Tu savais le faire.

Dans le bon sens.

Faire la popotte, ma cocotte,

Avec les ingrédients du cœur,

Sont toujours les meilleurs.

C’est vrai, il faut aller les cueillir, parler aux gens

Mais ils ont entretenus ces fruits, ces légumes, ces fromages

Comme si c’était leurs enfants.

Ils racontent une histoire à leurs bébés,

Ça leur permet de mieux pousser.

Ah ces marabouts ! Qu’est-ce qu’ils font ?

Y en a plein partout du bio, et c’est plus cher !

C’est du fobio. Avec de belles images.

Ma grand-mère disait, s’il y a des asticots sur le fromage, c’est qu’il est bon

Je crois qu’elle en mangeait en plus ! Berk. Je n’ai pas compris la raison.

Sous une cloche où tous les fromages se mélangeaient.

Tu es, ce que tu manges

Tu sais choisir les bons aliments, tu connais les remèdes des grands-mères,

C’est moins cher, et ça fait plus de fées.

Moins d’effets secondaires,

La fée du logis,

Est l’effet logique,

La boussole du cœur.

69 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout