• godestlise

Poème rouge

Par Nébuleuse.


Les boyaux amer ,le noyaux de la terre

La lave ,le sang ,la braise ,le cri de l'encens

Le volcan qui vomis ses tripes comme un mutant

Les veines écorchées ,la lame saignée

La vulgarité ,la pureté ,la pute immaculée ,la sainte pénétrée

Le rois découpé ,la coupelle de Dieu ,le feu du rat de la liberté

La vulve torturée ,la gloire hurlée

L'amour pure et la sensualité

La révolution,la joie des clown

La révélation ,la foi et les cartoon

La beauté brute ,le primitif

Abbat toute fausseté de son canif

Elle ose porter ses ovaires

Porte sa prose dans les enfers

La mort et la vie

La haine parfois jolie

Je l'aime à en vomir

Mais je vomis de la poésie

Elle est naissance ,souffrance ,existence et transe

Capitalisme, communisme

Matérielle et Spirituelle

Sensuelle mais pas Belle

Divine et Infernale

Physique splendide mais cri morbide

L'été , l'étripée, l'estropiée ,la liberté

Le Christ, le crépitement et le cri

Lumière de Vie et Mort dans un puit

Il nous fait vibrer

Le Rouge est la Couleur de la vérité

Cri de Bougie ,symbole d'éternité

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout